La fondation François Schneider à Wattwiller


Le numéro 2 de la Lettre d’information de la fondation François Schneider, évoque « ce qui marquera son approche artistique », c’était en 2009. Loin de l’art « spectacle » je cite, la fondation se propose de révéler de jeunes talents et d’exposer certains artistes confirmés. Les exposer, les confronter à  un large public loin des intrigues ou des surenchères médiatiques, c’est leur offrir une belle fenêtre.

Les œuvres exposées bénéficient des meilleures conditions environnementales

Au-delà du  jardin qui entoure la maison : la forêt proche, les maisons du village de Wattwiller et le clocher de l’église, les premiers contreforts vosgiens, au loin la Forêt Noire. Quant au jardin, « c’est un jardin extraordinaire » ni trop grand, ni trop étroit ; on s’y sent tout de suite chez soi. Les sculptures exposées sont au nombre de six, on a le temps de passer de l’une à l’autre, ou de les englober dans un même regard, sans que l’une ne gène l’autre.

Star Fountain de Niki de saint-Phale

Star Fountain de Niki de Saint-Phale

La maison et le jardin aux sculptures

La maison et le jardin aux sculptures : Le Mont d’ici de Sylvie Meurville, sur pilotis, et Wall  Percing de Clément Borderie, au pied du grand escalier

La maison, du sous-sol au deuxième étage est agencée de la façon la plus confortable, avec des matériaux de qualité : de spacieux escaliers avec des marches dont la hauteur est adaptée à toute personne, il y aussi un ascenseur ; des sols qui alternent la pierre, douce sous la semelle, ou le parquet. Des espaces dégagés exposés à la lumière naturelle, de grandes baies vitrées au nord, un puits de lumière et pour compenser, des lumières artificielles modulables. Aucun excès, la juste mesure en tout.

Au sens le plus agréable du terme on déambule, aisément, avec un plaisir qui se voit, ou se sent. Pas de surveillance excessive, on se prélasse, on revient sur ses pas, on veut encore revoir une fois une photographie, un tableau, une sculpture. Si par bonheur vous êtes venu avec des ami-e-s, il y a toujours quelque personne qui vous invitera à revoir ce qu’elle a découvert et qui l’enchante.

Nils-Udo, la plupart des tableaux sont sans titre

Nils-Udo, la plupart des tableaux sont sans titre

Nils-Udo, artiste reconnu du landart expose des photos de ses installations et des huiles sur les quatre éléments, certaines subtiles comme des aquarelles. Les transparences laissent passer une lumière bleue alanguie, fluide et paisible, entre branches et feuillages. D’autres exaltent le masses ocrées plus terreuses, exposées au flamboiement du soleil.

Dernière visite le 13 septembre sous la conduite de Auguste Vonville, pour les œuvres exposées à l’extérieur : Niki de Saint-Phalle, Sylvie de Meurville, Clément Borderie, Ilana Isehayek, Pol Bury, Lorella Abenavoli.

Début octobre une autre exposition sera montée.

Le parking est juste à côté, des balades sont possibles.

La fondation organise un concours annuel, elle attribue aussi des bourses pour des études supérieures aux étudiants de deux départements : L’Yonne et le Haut-Rhin. Autres informations sur le site :

http://www.fondationfrancoisschneider.org/category/art-centre/presentation-centre-dart/


A propos de josineb

Josiane Bataillard vit à Belfort et boit l'eau du robinet. Elle habite dans les livres, à l’abri des pages où s’écrit la vie à l'endroit, à l'envers.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *