Lecture maison chez Virginie, le 18 juin 2016


À la brève, trois soirs avant l’été (et trois lecteurs)

Lecture Maison, samedi 18 juin 2016 à 20h

chez Virginie Kremp
82H rue de la Maltière – 2904 Bressaucourt
(en Suisse, à côté de Porrentruy)

Trois petits tours et puis s’en vont !

Voulez-vous covoiturer ?
Josiane :        03 84 29 62 14    josiane.bataillard@ouvaton.org
Christophe :    03 84 22 84 95    christophe.ottello@free.fr

Voulez-vous réserver ?
Virginie :    +41 (32) 466 22 05    virginie.kremp@migrilude.com

P1010698 (1)

 

 

 

 

 

 

 

On trinquera salé ? sucré ? On trinquera au bel été !

Virginie, Christophe, Fabien et Josiane

Lecture maison, Patchwork,  bibliographie et rencontre avec une ethno-linguiste Elaine Camargo

 

Textes lus par Fabien 

« Papier cœur » de Thomas Clerc, Libération 4/5 juin 2016

Laetitia Bianchi, texte radiophonique : « L’Agence matrimoniale » série pour l’émission La Vie moderne, épisode 5 : Les bibliothèques, diffusé en février 2016

Textes lus par Christophe

Annie Ernaux, Regarde les lumières mon amour, éd. Seuil, coll. raconter la vie, mars 2014.

Textes lus par Josiane

Colette, La Chambre éclairée, Mille et une nuits

 

Joie de rencontrer Eliane Camargo, ethno-linguiste qui travaille aux éditions pour l’élaboration de livres trilingues destinés aux enfants de Guyane et de ces territoires.

www.migrilude.com       info@migrilude.com

Après la lecture, elle nous a conté ses aventures amazoniennes avec les peuples des langues apalaï et wayana, aux confins du Brésil, du Surinam et de la Guyane française. Langues en voie de disparition qu’elle étudie depuis trente ans, dont elle élabore, en lien avec la population, les instituteurs /institutrices et les enfants, une phonétique, un lexique, une grammaire.

Nous y étions, avec elle, avec eux : curiosités, étonnements, besoin de comprendre certains comportements . Nous étions et nous sommes à la croisée de l’Histoire, colonisation, évangélisation, emprise du développement du capitalisme, dégâts collatéraux et, simultanément, je ne pense pas que ce soit consolation pour nous, mise en place de programmes de sauvegarde de ces langues. Comme eux aussi sont passés d’une langue orale aux écrans des téléphones mobiles, avec le LABEX, Laboratoire d’excellence du CNRS (et peut-être d’autres organismes), des chercheurs tentent d’élaborer des applications peu gourmandes en méga, pour que chaque détenteur d’un téléphone puisse avoir accès au portail, afin d’y enregistrer des histoires, et pourquoi pas un journal local qui donnerait des nouvelles aux habitants des villages dispersés en forêt amazonienne.

Trois livres illustrés par les enfants sont à ce jour disponibles aux éditions Migrilude. Un quatrième est en cours d’élaboration.

Eliane repart cette semaine pour une nouvelle mission. Elle vit la vie avec aisance, en Europe, en Suisse, et à l’en croire, dans la forêt équatoriale, recouverte de peintures parfois, sale, avec toutes les bestioles qui nous effraieraient, aux côtés d’hommes, de femmes, d’enfants, aux modes de vie si différents.

 

 


A propos de josineb

Josiane Bataillard vit à Belfort et boit l'eau du robinet. Elle habite dans les livres, à l’abri des pages où s’écrit la vie à l'endroit, à l'envers.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *