Rives comtoises

Cela se passe en Franche-Comté


On croise certains auteurs, un jour dans une librairie (rencontre aux Sandales d’Empédocle à Besançon, il y a longtemps, une autre fois dans le cadre des Petites Fugues, il y a longtemps, ce temps long comme une attente ou une maturation) et l’on garde en mémoire un nom, un nom […]

La Brouillonne des livres : autour de Jean-Paul Goux



Nous extraire de la manipulation du langage que les instances économiques relayées par des politiques complaisantes nous assènent, c’est possible. Waouhhhh c’est possible ! Dégage, la crise ! Une quarantaine de pages dénouent l’emprise des grands du monde : « Bourse » « G20 » « FMI » « Banque Mondiale » et « Conseils des ministres », lesquels n’éprouvent […]

La Brouillonne des livres : La crise commence là où ...



Alain Lercher, Les Fantômes d’Oradour, Verdier, 1994 Fantômes bien au chaud sous la couverture jaune de chrome des éditions Verdier. Alain Lercher est un auteur invité des petites Fugues 2017. http://www.lespetitesfugues.fr/ Oradour-sur-Glane, des ruines enfouies sous d’autres catastrophes : Auschwitz, Hiroshima, Vukovar, Sabra et Chatila… 10 juin 1944. Le temps […]

La Brouillonne des livres, Alain Lercher et les Petites Fugues



La Blonde et le Bunker… La Blonde et le Bunker, Jakuta Alikavazov, Éditions de l’Olivier 2012 La Blonde Anna et John Volstead, sont encore amis, après avoir été mari et femme, comme dans le livre Les Corps volatils paru en 2007. L’une s’efforce de détruire tous les clichés à « l’autographe […]

La Brouillonne des livres, Jakuta Alikavazovic, Petites Fugues 2017, suite



Rencontre avec Jakuta Alikavazovic, le lundi 20 novembre 2017, à la médiathèque de Grandvillars, dans le cadre des Petites Fugues. On croit pénétrer dans un monde léger et très parisien de quadras désenchantés, drogues et amours volages, c’est une première approche.  Or c’est une quête du père doublée d’une quête […]

La Brouillonne de livres : Jakuta Alikavazovic et les Petites ...


Arata Tendō publie en 2008, au Japon : L’Homme qui pleurait les morts,  un long roman, traduit par Corinne Atlan en 2014. 606 pages aux éditions du Seuil. Un livre lourd à tenir en main au titre peu alléchant !  Et pourtant ! C’est un livre que je n’ai pas […]

La Brouillonne des livres : L’Homme qui pleurait les morts




La voix du poste, dirait l’enfant, de la dame qui parle dans le poste. Il y a peu, sur France culture, Vinciane Despret parle de son dernier livre : Au bonheur des morts, Récits de ceux qui restent, paru chez Les Empêcheurs de tourner en rond, La Découverte, 2016. Je […]

La Brouillonne des livres : Au Bonheur des morts, des ...